Affichage des articles dont le libellé est Eduformation. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Eduformation. Afficher tous les articles

jeudi 25 mai 2017

Apprenez la langue de bois

Vous allez devenir une personnalité politique influente et vous devez faire un discours. Malheureusement, vous n'avez pas beaucoup d'idées (et peut-être pas d'humour). Pas de panique, avec la méthode de Ton Père votre discours spécial "langue de bois" est déjà prêt.

Il suffit de suivre la méthode.



< --- Réserve de Langues



Dans le tableau ci-dessous, commencez par la case en haut à gauche, puis enchaînez avec n’importe quelle case en colonne 2, puis avec n’importe laquelle en colonne 3, puis n’importe laquelle en 4 et revenez ensuite où bon vous semble en colonne 1 pour enchaîner au hasard…
Vous voyez, c'est très facile ! 

1
2
3
4
Mesdames, messieurs, la conjoncture actuelledoit s’intégrer à la finalisation
globale
d’un processus
allant

vers plus d’égalité.
Je reste 
fondamentalement persuadé
que
 
la situation d’exclusion
que 
certains d’entre
vous 
connaissent
oblige à la prise en compte encore plus effectived’un avenir
s’orientant 
vers
plus de progrès
et plus de justice.
Dès lors, sachez que 
je me battrai pour faire admettre que 
l’acuité des problèmes
de la vie 
quotidienne 
interpelle le citoyen que je suis et nous oblige tous à aller de l’avant dans
la voie
d’une
restructuration 
dans 

laquelle
chacun 
pourra
enfin retrouver
sa dignité.
 
Par ailleurs, c’est en toute connaissance de 
cause que je peux
affirmer
aujourd’hui que
la volonté farouche de sortir notre pays de la crise a pour
conséquence 

obligatoire l’urgente nécessité 
d’une valorisation
sans concession
de nos caractères 

spécifiques. 
Je tiens à vous dire
ici ma détermination 
sans faille pour 
clamer haut et
fort 
que
l’effort prioritaire en faveur du statut 
précaire des 
exclus
conforte mon désir incontestable
d’aller

dans le sens
d’un plan correspondant 
véritablement aux exigences légitimes
de chacun.
J’ai depuis longtemps
(ai-je besoin de 

vous le rappeler?)
défendu
l’idée que
le particularisme dû à notre histoire unique doit nous amener
au 
choix
réellement

impératif 
de solutions
rapides 

correspondant
aux 
grands axes sociaux 

prioritaires. 
Et c’est en toute 
conscience que je déclare avec
conviction que
l’aspiration plus que légitime de chacun au progrès social doit prendre en 
compte les 
préoccupations
de la 
population
de base 
dans
l’élaboration
 
d’un programme plus humain, plus fraternel
et plus juste.
 
Et ce n’est
certainement 
pas vous, mes chers compatriotes,
qui me contredirez
si je vous 
dis que 
la nécessité de répondre
à votre 
inquiétude journalière, que vous soyez jeunes ou âgés, 
entraîne une mission somme
toute des
plus exaltantes
pour moi :
l’élaboration
 
d’un projet porteur
de véritables espoirs, 

notamment pour
les plus démunis.
 



Pour ceux qui ne savent pas, l’Ascension, c’est quoi ?

L’Ascension (on prononce « ha/ssen/ssion »), c’est une teuf de Cathos, qui se fait 40 jours après Pâques.



< --- Confonds pas Ascenseur et Ascension


Pâques, c’est l’autre fête où t’es allé ramasser des œufs et des lapins en chocolat dans le jardin. Accessoirement, c’était aussi le jour ou Jésus Christ (le gars qui a été crucifié il y a deux mille ans) est revenu sur terre, pour montrer aux autres qu’il était toujours là et qu’il y a un truc qui se passe, même quand t’es mort. C’est ce qu’on appelle la résurrection (c’est un mot compliqué).

Et Pâques ç’est toujours un dimanche, alors 40 jours après çà tombe forcement un jeudi. C’est pour çà qu’on dit toujours « le Jeudi de l’Ascension ». Tu comprends ?

Donc, quand Jésus est revenu sur Terre, il pouvait pas rester toujours là parce qu’il avait son business à faire au ciel. Alors, il est remonté là haut se caler près de son Père. A une époque où le GPS existait même pas, c’était très fort.
C’est pour çà que l’Ascension est une fête méga importante. D’abord tu bosses pas et en plus, c’est la fin de la vie de Jésus sur la Terre. Et comme ça tombe toujours un jeudi, tu peux faire le pont et glander quatre jours. C’est cool.

Le truc que tu peux capter même si tu crois à rien, c’est que l’Ascension c’est fait pour te faire penser à demain avec ton cerveau. Ca te dit qu’il y a un gars qui a commencé une autre vie que tu vois pas de ta fenêtre. Et même si tu frimes là, le jour où tu vas lâcher tes Nike, tu vas aussi te demander où il va ... l’ascenseur.

jeudi 6 octobre 2016

Fautes d'orthographe obligatoires


Après le CV anonyme, les fautes d'orthographe seront obligatoires.
Après le succès mitigé du CV anonyme qui devait favoriser l'égalité des chances en gommant aux yeux des recruteurs les différences d'origines sexuelles, sociales et ethniques ; un groupe de députés à déposé un projet de loi très politique visant à étendre ce dispositif à la lette de motivation.

En effet, si le CV ne doit plus comporter aucune mention concernant le patronyme, l'adresse, le sexe ou l'âge du candidat, le courrier d'accompagnement livre encore beaucoup de ces informations à un recruteur attentif. Pour pallier cet inconvénient il pourrait désormais "être interdit d'adresser à une entreprise une lettre de demande d'emploi, contenant des accords permettant d'identifier le genre du candidat".

Par exemple, la phrase "j'ai été formée" qui permet d'identifier une candidature féminine devra être orthographiée "j'ai été former", beaucoup plus neutre.
Pour aller plus loin, les députés proposent que chaque demandeur d'emploi introduise obligatoirement une quantité non négligeable de "fotes dan ça lètre". Cette disposition éviterait qu'une orthographe trop parfaite, permette de distinguer un courrier parmi les autres candidatures.

Pour accompagner ce projet, des développeurs en informatique indiquent travailler déjà à la création d'applications de traduction, pour faciliter l'adaptation d'un texte trop bien écrit, aux nouvelles normes de la langue Franssaizes.

Un outil qui sera utile à toutes celles et ceux qui éprouveraient des difficultés à s'adapter à ce nouveau progrès politique. 

jeudi 8 septembre 2016

Nique ton Bac français

Traduction de "Crépuscule" la poésie de Victor Hugo proposée au Bac
La dernière épreuve de français des BAC S et ES a soulevé un tollé général sur les réseaux sociaux. 

Les étudiants de ces sections qui constituent la future élite de notre nation, ont peu goûté les charmes (certes un peu désuets) de « Crépuscule » la poésie de Victor Hugo qui était soumise à leurs commentaires.

Pas loin de 30.000 tweets sont venus recadrer sévèrement l’auteur de ce texte. En voici quelques exemples :


« Nique ta mère Victor Hugo »
« Crépuscule de merde, Victor Hugo, tu fais chié à écrire des poèmes comme sa ! avec ta nature, ta vie et ta mort à deux balles ! »
« Victor Hugo, c’est un fils de pute »
« Tu pu vraiment enfoiré, avec ton crépuscule du cul là ! »
« Victor Hugo je te retiens salopard ! Y’a rien a dire pr un commentaire sur ta poésie ou ca parle d’une tombe et d’1 brin d’herbe »
« Moi perso, je nique Victor Hugo »


Etc. …

Notons en l’espèce, les carences de l’Education Nationale, qui s’est montrée incapable d’adapter le texte aux attentes des candidats.

Afin de faciliter aujourd’hui l’accès à cette poésie et pour aider nos jeunes à en comprendre l'importance, en voici une version simplifiée. Vous voudrez bien nous excuser d’en avoir mal retraduit tout le sens et gommé les nuances, ainsi que d’en avoir massacré les rimes.


Crépuscule (de ta race)
Un poème de Victor Hugo (FDP 1802 – 1885)

Il y avait de la flotte près de la forêt,
Mais pas une seule meuf en vue.

Il n’y en avait pas non plus sur la montagne.
Par contre, il y avait des gens qui passaient et qui allaient baiser dans l’herbe.

Niquez, niquez et roulez-vous des pelles !
Quand vous serez morts vous niquerez plus.

Du reste, si t’as bien baisé, Dieu t’aura à la bonne,
Et aujourd’hui même si ta meuf est bonne, un jour on l’enterrera.

Il y a une baraque pas loin et on entend un bouseux qui marche,
Et en plus, çà pèle. 
(C’est vrai, on voit pas trop le rapport - Note du traducteur)

Alors, ramène ta fraise avant qu’il fasse jour,
Et (re) nique ta meuf pendant qu’elle est vivante,
Tu pourras juste prier, quand elle sera morte.


A vos commentaires !


Pour ceux que le vrai texte intéresse encore … :

L’étang mystérieux, suaire aux blanches moires,
Frissonne; au fond du bois la clairière apparaît ;
Les arbres sont profonds et les branches sont noires ;
Avez-vous vu Vénus à travers la forêt ?

Avez-vous vu Vénus au sommet des collines ?
Vous qui passez dans l’ombre, êtes-vous des amants ?
Les sentiers bruns sont pleins de blanches mousselines ;
L’herbe s’éveille et parle aux sépulcres dormants.

Que dit-il, le brin d’herbe ? et que répond la tombe ?
Aimez, vous qui vivez ! on a froid sous les ifs.
Lèvre, cherche la bouche ! aimez-vous ! la nuit tombe ;
Soyez heureux pendant que nous sommes pensifs.

Dieu veut qu’on ait aimé. Vivez ! faites envie,
Ô couples qui passez sous le vert coudrier.
Tout ce que dans la tombe, en sortant de la vie,
On emporta d’amour, on l’emploie à prier.

Les mortes d’aujourd’hui furent jadis les belles.
Le ver luisant dans l’ombre erre avec son flambeau.
Le vent fait tressaillir, au milieu des javelles,
Le brin d’herbe, et Dieu fait tressaillir le tombeau.

La forme d’un toit noir dessine une chaumière ; 
On entend dans les prés le pas lourd du faucheur ;
L’étoile aux cieux, ainsi qu’une fleur de lumière,
Ouvre et fait rayonner sa splendide fraîcheur.

Aimez-vous ! c’est le mois où les fraises sont mûres.
L’ange du soir rêveur, qui flotte dans les vents,
Mêle, en les emportant sur ses ailes obscures,
Les prières des morts aux baisers des vivants.

VH

mercredi 1 juin 2016

Pétition des candidats au permis de conduire

Importante pétition des candidats au permis de conduire
PARIS - Après la pétition signée par plus de 50.000 candidats au Baccalauréat Scientifique, pour protester contre la difficulté de leur épreuve de mathématiques, les postulants au Permis de Conduire se mobilisent à leur tour.

C'est au travers d’un compte Twitter et d’une page Facebook qui rencontrent tous les deux un important succès, que les candidats à l’examen du permis de conduire entendent eux aussi s’opposer aux difficultés trop élevées de leur examen.

Kévin est devenu l’un des leaders de la « révolte », depuis que son papier rose lui a été refusé par un examinateur jugé intolérant. Le jeune homme nous explique « Il a voulu que je passe les vitesses, tout en continuant à rouler. Avec toutes les pédales à appuyer en même temps et tout çà, c’est vraiment impossible ».
Son moniteur présent, nous précise les motifs de cette déception partagée « D’habitude c’est plus simple, il suffit d’anticiper. Par exemple, si Kévin va effectuer un parcours sur autoroute, il démarre directement en cinquième ; pour un parcours en ville, ce sera en seconde, etc. … ».

En aparté, le responsable de l’auto-école nous a confié son inquiétude « Il faut arrêter le massacre ».  Pour ce professionnel, si les jeunes ne se mobilisent pas, on pourrait bientôt les contraindre à connaître parfaitement le code de la route, voire même à le respecter.

jeudi 12 mai 2016

Savoir parler aux hommes

Le petit dictionnaire des hommes pour les filles

La diffusion de nombreux événements sportifs à la télé, exacerbe parfois les tensions au sein de certains couples.

Rappelons que les filles et les garçons ont des modes de fonctionnement différents et qu’il est nécessaire de bien les comprendre pour mieux s’adapter. Voici donc pour les filles un petit dictionnaire machiste afin de les aider à mieux communiquer au quotidien. Une bonne manière d'améliorer ses relations dans le couple.

Un homme vous aide à comprendre les hommes

Boutiques
Nous vous accompagnons dans la tournée des boutiques, uniquement pour vous faire plaisir. L’alignement de jupes sur un cintre est toujours déprimant pour un mâle moyen.
Le seul moment de bonheur pour l’homme qui attend, est de mater (discrètement) les autres filles qui essaient, au travers des fentes des rideaux des cabines d’essayage.
Aucun homme ne peut raisonnablement considérer le shopping comme un vrai sport.

Bricolage
Quand vous nous demandez de faire quelque chose, évitez de nous indiquer en même temps comment vous aimeriez que nous le fassions. Si vous savez mieux que nous comment le faire, faites-le.

Chantage
Pleurer pour nous émouvoir n’est pas loyal. C’est une tentative odieuse de chantage.

Communication
L’homme est beaucoup moins fin que vous. Dites lui clairement ce que vous voulez, sinon vous serez probablement incomprise.
Aucun homme ne comprend une allusion subtile.
Aucun homme ne comprend une allusion très claire.
Aucun homme ne comprend aucune allusion.

Couleurs
Les hommes n’ont pas la même perception des couleurs que vous. Ils ne voient pas les nuances et restent bassement pragmatiques. Par exemple, cerise, abricot ou pêche, sont des fruits.
Pour un homme, rose c’est rose. Pas fuchsia, ni violine, lilas, saumon ou rosâtre.

Démangeaisons
Quand un homme se gratte (quel que soit l’endroit qu’il gratte) c’est parce que çà le démange.

Disputes
Inutile de ressortir à un homme ce qu’il a pu vous dire il y a 6 mois au cours de la précédente dispute. Son cerveau ne stocke pas les informations de la même façon que vous et sincèrement, il ne se rappelle pas.

Grosse
Inutile de nous demander notre avis tous les jours. Si vous vous trouvez trop grosse, c’est surement vrai.

Loisirs
Le sport, en vrai ou à la télé, est un évènement incontournable qui survient pendant le week-end.  
Pour gagner du temps, sachez qu’un homme (quel que soit son niveau culturel) n’a que trois centres d’intérêts dans la vie : le sexe, le sport et les voitures. Le reste l’indiffère.

Match à la télé
Soyez adroites et profitez des mi-temps pour vous exprimer.

Orientation (sens de l’...)
Pour une femme, ce mot est inconnu. Pour un homme, demander sa route est un déshonneur. Aucun grand explorateur, pas un seul grand marin n’a jamais interrogé un bouseux autochtone sur la direction à prendre.
On mettra des heures si il le faut, mais on trouvera tout seul.

Physique
Les seins et les fesses des autres filles sont là pour être regardés et c’est pour çà qu’on les regarde. Une autre fille, c’est comme la carte d’un restaurant, on peut la regarder sans forcement entrer consommer.

Problèmes
Si vous venez nous parler d’un problème « juste pour en parler », on ne comprend pas. Attendez de chercher réellement une solution avant de venir nous solliciter.
En attendant, racontez à vos copines, elles sont là pour çà.

Problèmes (2)
Si vous nous répondez « rien » quand on vous demande ce qui ne va pas, on en conclura que tout va bien.

Santé
Vous êtes en bonne santé. Cependant, un mal de tête de plusieurs mois est anormal. Inventez un autre prétexte ou consultez votre médecin.

Sorties
Quand on sort ensemble, votre tenue vous va très bien.
Non, elle ne vous grossi pas.

Vêtements
Si, si, si ! Vous avez suffisamment de vêtements à vous mettre. Par ailleurs, vous possédez beaucoup trop de chaussures.

WC
La lunette des W.C. pèse environ 200 grammes.
Si elle est levée, baissez là.

samedi 25 juillet 2015

Le Caméleon de ta race est raciste

Je vais te raconter aujourd'hui la légende du caméléon. C'est un animal qui n'est pas beaucoup aimé dans plein de régions d’Afrique, tu vas voir pourquoi.

Quand Dieu a créé les Hommes, ils étaient tous noirs. Tous pareil. Mais ils étaient bien pauvres et pas contents. Alors ils ont appelé leur créateur :
- "Eh Seigneur ! On la pète ! Donne nous au moins de quoi boire et un peu à manger, s'te plais !"

Comme en ce temps là le Seigneur n'était pas sourd, il a entendu les cris et il a dit aux zhommes :
- "Ok les gars. Vous voulez des richesses, vais vous en donner, moi. Mais vous allez avoir intérêt à courir. 
Voilà ce que je vais faire : je vais vous mettre de l'eau bénite qui rend riche dans un lac et vous allez tous vous y baigner. 
Mais comme je veux pas que ce soient toujours les mêmes qui se gavent, ceux qui se seront trempés dans l'eau deviendront blancs. Comme ça, on pourra les reconnaître."

Alors Dieu à fait le lac et comme il avait d'autres minets à fouetter, il a demandé à un caméléon d'aller prévenir tous les hommes et de leur dire où se trouvait l'eau qui rend riche. (C'était du côté du nord de l'Europe, dans une région à l'abri du soleil).
Mais pourquoi le caméléon ? Parce qu'avec ses yeux qui vont dans tous les sens, Dieu a pensé qu'il verrait tout le monde et qu'il n'oublierait personne.

Mais le caméléon était lent ... très lent ...... très très lent ......... Et la sale bête à passé un temps pas possible à avancer ......... !

Il a d'abord prévenu les peuples du nord, juste à côté du lac. Les gens sont ressortis de leur baignade avec la peau très blanche et les cheveux blonds. 
Puis le caméléon est descendu vers le sud de la France, l'Italie, l'Espagne, le Portugal ... Mais quand les femmes et les hommes de ces pays sont arrivés au lac, il y avait déjà beaucoup moins d'eau. Alors, comme ils n'ont pas pu se baigner très longtemps, ils ont gardé les cheveux bruns et la peau mate.

Ensuite, le caméléon à continué sa descente. 
Quand les peuples d'Afrique du Nord sont venus au lac à leur tour, il ne restaient presque plus d'eau. Tout ce qu'ils ont pu faire, c'est mouiller des serviettes pour se frotter. 

Alors tu penses, quand les Africains qui vivaient sous le Sahara sont arrivés, toute l'eau avait disparue. Il ne restait plus qu'un peu d'humidité dans le sable.
C'est tout juste si ils ont pu se frotter la plante des pieds et la paume des mains sur le sol ; et c'est pour ça qu'elles sont devenues blanches...




< --- Animal responsable mais pas coupable




Alors Dieu n'a pas été content du tout et il a manqué d'humour. Il a chopé le caméléon pour lui en coller une sévère :
- "Par ta faute, les richesses entre les hommes sont mal réparties et en plus, ils ont maintenant des couleurs différentes. Cà va mettre la merde partout ! 
Pour te punir, je te condamne à prendre toutes les couleurs de la terre, tu n'auras plus jamais la tienne, mais celle de l'endroit où tu seras. Cà t'apprendra. "

mercredi 4 mars 2015

Il pique-nique chez son médecin

Une jolie leçon de vie donnée par cette famille qui va à Paris pique-niquer chez son médecin.

Reportage en direct-live :

Maurice m’a donné rendez-vous à Paris le matin à 11h30, devant un immeuble bourgeois dont la façade est tapissée de plaques de professions libérales.
Légèrement en avance, un taxi le dépose avec sa famille et leurs bagages. Il y a là ses deux enfants et son épouse Ginette, une forte femme vêtue d’une robe très fleurie.

Nous nous engouffrons en silence dans l’immeuble. Nul besoin de parler, l’opération a été minutieusement préparée.

Coup de sonnette à l’entrée du cabinet du Docteur Pierre P., suivi du léger étonnement de l’assistante, devant notre délégation un peu nombreuse pour une simple consultation. Enfin, c’est la salle d’attente du médecin, où somnole déjà une dame d’un certain âge.

Aussitôt, la famille s’assied tout autour de la table basse vite débarrassée de ses vieux magazines, et la mère dispose sur le dessus les ingrédients du pique-nique qui va suivre. A la disposition de chacun on trouve du pâté et du jambon, des œufs durs, deux boites de sardines, un gros pain croustillant et du vin de pays. Il y a aussi quelques canettes de sodas pour les garçons.

Du reste, l’un d’eux se relève et va tranquillement uriner dans un coin de la pièce, devant le regard ahuri de l’autre patiente qui montre quelques signes d’inquiétude, en considérant la flaque qui inonde la moquette. Mais aussitôt, c’est au tour de la mère d’attaquer l’épluchage des œufs durs, pendant que Maurice découpe hardiment d’épaisses tranches de pain à l’aide de son couteau. Les coquilles et les miettes commencent à joncher le sol et toute la famille se jette avec un bel appétit sur la nourriture. Rapidement, la salle d’attente est entièrement maculée de déchets : papiers d’emballage et gras de jambon, huile renversée de la boite de sardines, canettes et gobelets …

La dame qui patientait s’est éclipsée discrètement et peu après, comme Maurice l'espérait, le médecin et son assistante font brutalement irruption dans la pièce « Mais … qu’est-ce que vous faites ? Vous êtes malades ou quoi ? »

Maurice semble goûter tout le charme de cette question. Avec lenteur, il se lève et explique « Vous avez raison Docteur, on est surement malades … Mais vous vous souvenez … Le mois dernier vous êtes venu avec votre famille passer deux jours dans notre village, avec votre Mercedes … Vous avez dormi à l’Hôtel de la Source … c’est comme çà qu’on a eu votre nom … »

Visiblement le médecin ne voit pas le rapport, alors Maurice continue « Et le dimanche, vous avez fait un pique-nique dans notre champ … Après, avec Ginette, on a passé deux heures à nettoyer toutes les saloperies que vous avez laissées … »
Le docteur semble abasourdi. Maurice conclut « Alors, on s’est dit que si un Docteur fait comme çà chez les autres, on doit pouvoir faire pareil chez lui …. »

Pendant ce temps, Ginette et les enfants se sont préparés à partir. Maurice salue le médecin complètement médusé  « Aller, on s’en va … on vous laisse ranger … Au revoir Docteur. »


Paris, en direct de la sale d’attente du Docteur P.