mercredi 7 octobre 2015

Les arnaques du marketing reseau

Nota : dans l’article très documenté qui suit, Ton Père fait la différence entre :
- les vendeurs qui représentent en direct une marque en faisant bénéficier leurs clients d’un circuit de vente court,
- des réseaux multi-niveaux qui sont des dérivés (légaux) de la vente pyramidale.
________________________________________

Les arnaques du marketing réseau expliquées et décryptées.Les difficultés financières générées par le chômage et la crise, peuvent te pousser à rechercher des compléments de revenus. Pour avoir rencontré de nombreux déçus et pour te mettre en garde contre la politique de ces organisations, voila un petit guide sur la manière dont fonctionne un réseau de Vente à Domicile multi-niveaux.

Le produit à vendre :
Il s’agit souvent de produits consommables (et donc renouvelables) : cosmétiques, bien-être, substituts ou compléments alimentaires, hygiène, nettoyage etc… Pour viser large, le truc vendu doit concerner tout le monde en répondant à un besoin universel. Le produit peut être original ou d’une grande médiocrité et on pourra trouver parfois dans n’importe quel hypermarché, des concurrents beaucoup moins chers. L’essentiel n’est pas là.
Trois principes structurent l’offre en marketing de réseau :
- Elle doit contenir une promesse individuelle « affective » (aller mieux, devenir riche, mincir …)
- Le produit doit apparaître comme différent des autres, voire être perçu comme unique sur son marché, même (et surtout) si il est d'une grande banalité.
- Il doit être valorisant pour celle ou celui à qui tu vas le vendre (positionnement haut de gamme, changement de vie ou de look, ascension sociale, réalisation d’une bonne affaire, appartenance à une caste d’élus qui «savent» et consomment de façon intelligente …). Enfin, autour d’une idée centrale, on va décliner une gamme complète (saveurs diverses, usages multiples, conditionnements différents …).
Le marketing :
C’est le pilier du système. Il s’agit de pousser à l’extrême un ou plusieurs aspects qui seront présentés comme faisant toute la différence. En effet, il faut justifier par quelques avantages « exclusifs » une tarification exorbitante. Le packaging est toujours soigné, pour valoriser le contenu et l’acheteur. La gamme sera souvent présentée comme bénéficiant des découvertes d’un puissant service de Recherche et Développement, mais parfois, la prétendue re-découverte d’une vieille recette oubliée, ou l’expérience personnelle «extraordinaire» du gourou fondateur suffira. La moindre différence (même insignifiante) est élevée au rang d’innovation révolutionnaire et le discours répète en boucle cet « avantage ».

samedi 25 juillet 2015

Le Caméleon de ta race est raciste

Je vais te raconter aujourd'hui la légende du caméléon. C'est un animal qui n'est pas beaucoup aimé dans plein de régions d’Afrique, tu vas voir pourquoi.

Quand Dieu a créé les Hommes, ils étaient tous noirs. Tous pareil. Mais ils étaient bien pauvres et pas contents. Alors ils ont appelé leur créateur :
- "Eh Seigneur ! On la pète ! Donne nous au moins de quoi boire et un peu à manger, s'te plais !"

Comme en ce temps là le Seigneur n'était pas sourd, il a entendu les cris et il a dit aux zhommes :
- "Ok les gars. Vous voulez des richesses, vais vous en donner, moi. Mais vous allez avoir intérêt à courir. 
Voilà ce que je vais faire : je vais vous mettre de l'eau bénite qui rend riche dans un lac et vous allez tous vous y baigner. 
Mais comme je veux pas que ce soient toujours les mêmes qui se gavent, ceux qui se seront trempés dans l'eau deviendront blancs. Comme ça, on pourra les reconnaître."

Alors Dieu à fait le lac et comme il avait d'autres minets à fouetter, il a demandé à un caméléon d'aller prévenir tous les hommes et de leur dire où se trouvait l'eau qui rend riche. (C'était du côté du nord de l'Europe, dans une région à l'abri du soleil).
Mais pourquoi le caméléon ? Parce qu'avec ses yeux qui vont dans tous les sens, Dieu a pensé qu'il verrait tout le monde et qu'il n'oublierait personne.

Mais le caméléon était lent ... très lent ...... très très lent ......... Et la sale bête à passé un temps pas possible à avancer ......... !

Il a d'abord prévenu les peuples du nord, juste à côté du lac. Les gens sont ressortis de leur baignade avec la peau très blanche et les cheveux blonds. 
Puis le caméléon est descendu vers le sud de la France, l'Italie, l'Espagne, le Portugal ... Mais quand les femmes et les hommes de ces pays sont arrivés au lac, il y avait déjà beaucoup moins d'eau. Alors, comme ils n'ont pas pu se baigner très longtemps, ils ont gardé les cheveux bruns et la peau mate.

Ensuite, le caméléon à continué sa descente. 
Quand les peuples d'Afrique du Nord sont venus au lac à leur tour, il ne restaient presque plus d'eau. Tout ce qu'ils ont pu faire, c'est mouiller des serviettes pour se frotter. 

Alors tu penses, quand les Africains qui vivaient sous le Sahara sont arrivés, toute l'eau avait disparue. Il ne restait plus qu'un peu d'humidité dans le sable.
C'est tout juste si ils ont pu se frotter la plante des pieds et la paume des mains sur le sol ; et c'est pour ça qu'elles sont devenues blanches...




< --- Animal responsable mais pas coupable




Alors Dieu n'a pas été content du tout et il a manqué d'humour. Il a chopé le caméléon pour lui en coller une sévère :
- "Par ta faute, les richesses entre les hommes sont mal réparties et en plus, ils ont maintenant des couleurs différentes. Cà va mettre la merde partout ! 
Pour te punir, je te condamne à prendre toutes les couleurs de la terre, tu n'auras plus jamais la tienne, mais celle de l'endroit où tu seras. Cà t'apprendra. "

mercredi 4 mars 2015

Il pique-nique chez son médecin

Une jolie leçon de vie donnée par cette famille qui va à Paris pique-niquer chez son médecin.

Reportage en direct-live :

Maurice m’a donné rendez-vous à Paris le matin à 11h30, devant un immeuble bourgeois dont la façade est tapissée de plaques de professions libérales.
Légèrement en avance, un taxi le dépose avec sa famille et leurs bagages. Il y a là ses deux enfants et son épouse Ginette, une forte femme vêtue d’une robe très fleurie.

Nous nous engouffrons en silence dans l’immeuble. Nul besoin de parler, l’opération a été minutieusement préparée.

Coup de sonnette à l’entrée du cabinet du Docteur Pierre P., suivi du léger étonnement de l’assistante, devant notre délégation un peu nombreuse pour une simple consultation. Enfin, c’est la salle d’attente du médecin, où somnole déjà une dame d’un certain âge.

Aussitôt, la famille s’assied tout autour de la table basse vite débarrassée de ses vieux magazines, et la mère dispose sur le dessus les ingrédients du pique-nique qui va suivre. A la disposition de chacun on trouve du pâté et du jambon, des œufs durs, deux boites de sardines, un gros pain croustillant et du vin de pays. Il y a aussi quelques canettes de sodas pour les garçons.

Du reste, l’un d’eux se relève et va tranquillement uriner dans un coin de la pièce, devant le regard ahuri de l’autre patiente qui montre quelques signes d’inquiétude, en considérant la flaque qui inonde la moquette. Mais aussitôt, c’est au tour de la mère d’attaquer l’épluchage des œufs durs, pendant que Maurice découpe hardiment d’épaisses tranches de pain à l’aide de son couteau. Les coquilles et les miettes commencent à joncher le sol et toute la famille se jette avec un bel appétit sur la nourriture. Rapidement, la salle d’attente est entièrement maculée de déchets : papiers d’emballage et gras de jambon, huile renversée de la boite de sardines, canettes et gobelets …

La dame qui patientait s’est éclipsée discrètement et peu après, comme Maurice l'espérait, le médecin et son assistante font brutalement irruption dans la pièce « Mais … qu’est-ce que vous faites ? Vous êtes malades ou quoi ? »

Maurice semble goûter tout le charme de cette question. Avec lenteur, il se lève et explique « Vous avez raison Docteur, on est surement malades … Mais vous vous souvenez … Le mois dernier vous êtes venu avec votre famille passer deux jours dans notre village, avec votre Mercedes … Vous avez dormi à l’Hôtel de la Source … c’est comme çà qu’on a eu votre nom … »

Visiblement le médecin ne voit pas le rapport, alors Maurice continue « Et le dimanche, vous avez fait un pique-nique dans notre champ … Après, avec Ginette, on a passé deux heures à nettoyer toutes les saloperies que vous avez laissées … »
Le docteur semble abasourdi. Maurice conclut « Alors, on s’est dit que si un Docteur fait comme çà chez les autres, on doit pouvoir faire pareil chez lui …. »

Pendant ce temps, Ginette et les enfants se sont préparés à partir. Maurice salue le médecin complètement médusé  « Aller, on s’en va … on vous laisse ranger … Au revoir Docteur. »


Paris, en direct de la sale d’attente du Docteur P.

mercredi 4 février 2015

Le téléphone, çà énerve

Voici, la lettre qu'un "opérateur" a reçu de la part d'un abonné.
Je crois que le gars est énervé ...


"J'ai acheté ce maudit pack en décembre, et ça fait 4 fois que ce portable me cause les pires désagréments. Dernièrement, il s'est mis en tête de s'allumer tout seul, et de bloquer son clavier.

J'en ai plein le cul et c'est peu dire. D'autant plus que chez vous, le SAV est d'une incompétence à chier par la bouche, excusez-moi de l'expression! J'attends un hypothétique livreur depuis lundi dernier. On me sort toutes les raisons possibles et imaginables, du genre: "Oh mince, nous avons oublié de lui donner votre nom." Et je vous donne celle-là, qui n'est pas la pire, juste parce qu'on me la faite 2 fois d'affilée (c'est très fort, là, je suis sur mon cul  !).

C'est là qu'il est ---->

Je suis TRES en colère, et quand je suis en colère, j'ai des pulsions psychotiques irréfrénables.
Je suis persuadé que vous y mettez volontairement de la mauvaise volonté et je déteste être pris pour un con (même si j'en suis un vrai, surtout quand je suis énervé!). Je ressens le besoin de me soulager sur quelqu'un ou quelque chose, et je refuse que ce soit sur des personnes de mon entourage.
Je vous avais prévenu avant hier, s'il y avait un problème aujourd'hui, vous en auriez un sérieux demain. Et bien vous avez gagné, je vais vous coller au cul jusqu'à vous y fourrer votre téléphone de merde.
J'ai peur de rien, je suis prêt à tout et je n'espère plus rien de vous, la plus grosse merde que j'ai rencontrée jusqu'à aujourd'hui. Je résilie mon abonnement dès la première échéance, je change d'opérateur, de téléphone, je vous fuis et, petit bonus, je vais me faire un truc à vous ce week-end, pour me calmer: une voiture, une vitrine, un vendeur, je sais pas encore... mais ce dont je suis sûr, c'est que ça va me faire énormément de bien.

Lundi, si ça merde encore ....

L'illustration de cette dernière phrase a été censurée -----> 



...  je contacte un conseiller juridique et je vous fous un procès au cul, et je vous promets de faire le maximum de bruit (et vous savez que je sais en faire du bruit!). Sachez d'ores et déjà que ce message est passé sur une dizaine de forums sur le net, et que c'est pas fini. Que je l'ai envoyé à tout mon carnet d'adresse en demandant de faire de même, que je transmettrai par écrit à ceux qui n'ont pas de mail, et que je dissuaderai tout ceux que je pourrai d'aller chez vous. A ce sujet, j'envisage de me poster devant un de vos points de vente ce week-end et de montrer ma bite ou mon cul à tous ceux qui s'approcheront, en gueulant que vous êtes de la merde. D'autre part, je passe mardi matin à la préfecture déposer les statuts d'une association loi 1901 contre les abus des services clients des opérateurs de téléphonie mobile afin de rallier le maximum de personnes à la cause, et j'ai rempli tous les bulletins de participation aux émissions de télé en direct simplement pour pouvoir gueuler à la caméra que vous êtes vraiment de la merde!"


"Au revoir, et à jamais."